Vampire Chronicles La Légende du roi déchu

Vampire Chronicles La Légende du roi déchu T01 C est le roi le responsable Il n a su prot ger ni son pouse, ni son pays Le lecteur qui arrive dans sa lecture sans avoir au pr alable consult le r sum de l histoire sera sans doute un peu perdu, mais m me comme cela on arrive rapidement plonger la suite du roi vampire, rose red Strauss dit Akabara, la rose rouge Tant de nom pour un seul vampire qui cherche inlassablement sa reine, travers le temps Pour affaiblir le roi vampire et ainsi le d truire, les humains, les vampires et les dhampires race m l e s unirent pour capturer sa reine qui, lorsqu elle vit son mari pr t mourir, d chaina une puissance insoup onn e, qui ne put tre scell e que gr ce l union des races Depuis, Strauss cherche sa bien aim e en brisant tous les sceaux sur sa route, jusqu ce qu il cesse de rencontrer des leurres et tombe sur le v ritable lieu o sa reine repose depuis si longtemps On plonge assez rapidement dans cette l gende vampirique, o les principaux protagonistes sont le roi vampire, les dhampires restants, et le cygne noir, seule entit capable de vaincre Akabara, car r sultant de la r incarnation perp tuelle d une mal diction Chaque fille choisie peut se prot ger de la magie de Strauss, et elle h rite de tous les souvenirs et techniques de ses pr d cesseurs Le tout n est pas des plus vident, et les combats perp tuels ne nous aident pas comprendre le contexte de l histoire, pourtant celle ci accroche l int r t L originalit des d tails, qui brisent la monotonie d une banale intrigue propos des vampires, permet d appr cier la lecture De plus, on appr cie la premi re histoire, presque pr liminaire, du destin de Yuki Cela pose les bases avant que l intrigue ne se complexifie Enfin, Akabara a beau tre t tu, il n est pas fonci rement m chant Les dhampires non plus Les affrontements, loin d tre manich ens, opposent juste diff rentes visions du monde, diff rentes aspirations Malgr le caract re tonnant de certains d tails, tout se met en place pour former un ventail d v nements logiques Un sc nario qui ouvre des portes, travers des l gendes, un amour ancestral et une haine tout aussi ancienneAu niveau des graphismes Le tr s est assez fin, les visages pointus et coup s la serpe habituels des shojos se marient assez bien avec l histoire, sombre et romantique la fois Mais au vrai sens du mot romantique A savoir un amour difficile, qui fait souffrir et pour lequel il faut se battre Ici, c est bien de ces sentiments l dont il s agit Le mariage des dessins aux grands yeux avec un sc nario ax combat a une r percussion int ressante l histoire semble plus douce, et les codes graphiques du shojo ne ressortent pas tant que pr vu, conservant une petite part de dynamisme impr vu l union des deux s quilibre merveille Par contre, le travail de Yuri Kimura n est pas parfait les corps ne sont pas toujours tr s bien proportionn s, et l ensemble manque un peu de r alisme Le cadrage est relativement bien adapt la lecture, mais les planches de combat sont litt ralement anarchiques On ne sait plus bien ou donner de la t te, et la cohue ambiante laisse parfois le lecteur sur le bord du chemin On ne comprend pas tous les faits et gestes des personnages, et le tout semble particuli rement confus Pourtant, malgr le s rieux du titre, il y a une dose enfantine salutaire dans les dessins de Kimura, ce qui permet d ouvrir le manga un public plus cons quent Quelque chose de doux, na f et prometteur Les protagonistes sont rapidement identifiables, tout comme le style de l artiste Reste voir si le manque de clart ressentie durant les sc nes de combat nuira la lecture Car si la narration est charg e en paroles, les sc nes plut t silencieuses se retrouvent d bordantes de d tails graphiques Du c t de l dition, videmment, rien redire Une fois encore, Ki oon s impose comme un excellent choix paisseur du volume cons quente, pour une lecture qui prendra un certain temps, papier immacul , pas de transparence entre les pages, nuances parfaitement retranscrites On appr ciera galement le peu de publicit en fin de tome, ainsi que le mot de l auteur malgr une faute de pluriel et de la dessinatrice Bref, ce premier tome de Vampire Chronicles s av re tre un bon investissement Les qualit s latentes du titre, sans compter celles, videntes, de l dition, suffisent pour commencer cette s rie, d autant plus qu elle est relativement courte pour une telle aventuretomes NiDNiM Critique de manga newsIl y a plusieurs milliers d ann es, les pouvoirs terrifiants de la reine des vampires faillirent d truire le monde Les hommes l enferm rent en attendant d tre assez puissants pour lui ter la vieC tait sans compter sur le roi des vampires depuis, il la cherche sans rel che et, pour elle, il a trahi sa couronne et les siens Hommes, vampires, tous cherchent l arr ter par peur du chaos qu il pourrait d clencherMais son pire ennemi est le cygne noir chaque g n ration, il s incarne dans le corps d une femme diff rente Le roi des vampires a beau les terrasser les unes apr s les autres, leurs pouvoirs s additionnent chaque r incarnation et un jour, sans espoir de recours, il sait qu il sera vaincu


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *